TDRM Logo
Contact  |  Disclaimer  |  Impressum  |  Login  
en-flag de-flag fr-flag nl-flag 








Exposition au rayonnement ionisant

Nous sommes constamment exposés à des matières radioactives à l´'intérieur et sur le sol et dans l'atmosphère qui sont à la base de rayonnements ionisants (exposition au rayonnement). A cette exposition s\’ajoute le rayonnement cosmique, des sources artificielles de rayonnement, des aliments contaminés et les outils utilitaires quotidiens. L\’activité néfaste sur les organismes biologiques dépend du type de rayonnement (Alpha, Bêta, un rayonnement Gamma)(voir ) En tant que mesure de l'efficacité a été introduit le Sievert (Sv)(voir ).
L'exposition à la radio-activité annuelle moyenne en Allemagne est d'environ 3,9 mSv (part naturelle de 2,0 mSv et part due aux activités humaines passées et présentes de 1,9 mSv). Ceci correspond à des débits d'intensité constante de 0,230 mSv/h pour la part naturelle et de 0,216 mSv/h pour la part due à la civilisation, soit un total de 0,446 mSv/h.
Les stations de détection installées actuellement mesurent seulement le rayonnement Gamma issu de l’atmosphère émanant de la proportion de l'atmosphère environnante de l'exposition au rayonnement de rayons gamma. Une pondération du type de rayonnement après son activité biologique n'a pas lieu. En outre, la non-linéarité spectrale du détecteur par l'intermédiaire du spectre gamma n’est pas compensée. Cependant, nous donnons les valeurs mesurées dans la dimension Sievert pour permettre une évaluation comparative de la situation d’exposition. Les valeurs mesurées peuvent donc seulement servir d'indicateur par exemple pour des irrégularités ainsi que le suivi des tendances.

Les stations de détection

Comme capteurs de rayonnement sont installés actuellement dans les station de détection des tubes compteurs Geiger-Müller. On expérimente également avec des capteurs à diodes PIN. Un Micro-ordinateur (RaspberryPi) calcule à partir des impulsions fournies par les capteurs sur un temps d'intégration de 15 minutes des valeurs de débit de dose à des intervalles de 1 minute qui sont transmises via l'Internet vers le serveur. Hardware et logiciel s’appuient sur le projet Openresource- PiGI.

Detailed picture of TDRM sensor station Detailed picture of TDRM sensor station Version 2 TDRM sensor station mounted outdoor - opened

Station de détection: Microordinateur et compteur Geiger-Müller (gauche), installation extérieure avec PoE-Splitter, Capteur station Version 2 avec capteur semi-conducteur(droite)

La station de capteurs est livrée dans une boîte étanche d’environ 10x15x20, qui est montée à l'extérieur à l\’abri de la pluie et de la de la lumière directe du soleil (par exemple, sur un mur sous un balcon, sous un auvent ou un grenier), de préférence monté environ à 1 m de hauteur. Pour fonctionner elle nécessite une alimentation électrique du réseau domestique et un accès à l’Internet via un routeur DSL. Si il y a une prise électrique extérieure à disposition, la transmission de données peut se faire via le câblage électrique ou via WLAN. Alternativement, le transfert de données et la fourniture d’électricité peut se faire via un câble de données en commun (PoE).

Serveur

Toutes les données des stations en fonction sont enregistrées, stockées et archivées minute par minute dans un serveur (dans une base de données). Les données agrégées sont traitées pour faire des graphiques et des tableaux accessibles sur Internet, voir chronogrammes.