Conséquences de retombées radioactives

INESL‘ Echelle internationale INES (International Nuclear and Radiological Event Scale, diagramme ci-contre, (source: International Atomic Energy Agency, INES Rating Interactive Learning Tool, chapitre "Dose", p.5 ), distingue sept niveaux de gravité pour des 'événements nucléaires' suivant l’intensité des émissions radioactives. La puissance radioactive s’appelle débit de dose et est exprimée an Sievert/heure (Sv/h), voir explication ci-dessous, rubrique: technique de mesure. Tandis que la dose quantifie les dommages causés par rayonnement ionisant et s’exprime en Sievert, qui est la norme (Sv) c. à. d. l’intensité radioactive à laquelle est exposée une personne multipliée par le temps d’exposition. Pour une heure d’exposition au débit de dose correspondant à un certain niveau de gravité, on arrive pour cette unité de temps approximativement aux doses suivantes:

  • Niveau 2: "Incident": à partir de 10 mSv
  • Niveau 3: "Incident grave": 100 mSv
  • Niveau 4: "Accident pas de risque important à l’extérieur du site": 1 Sv
  • Niveau 5: "Accident entraînant un risque hors du site": 10 Sv
  • Niveau 6: "Accident grave": 100 Sv
  • Niveau 7: "Accident majeur": à partir de 1.000 Sv

Pour l’évaluation d’un évènement nous devons recourir à la dose effective intégrale à laquelle est exposé un seul citoyen quelconque et la mettre en relation avec la dose naturelle en situation normale. Dans notre région nous sommes régulièrement exposés à une dose de 3,9 mSv/an. Pour des employés travaillant dans le secteur radiologique et nucléaire a été fixée une dose limite annuelle de 20 mSv. Ces valeurs servent d’ orientation pour les mesures devant être prises en cas d’urgence. L’ Institut fédéral allemand pour la protection contre les radiations a publié des critères d’évaluation pour l’échelle INES en se servant de ces mêmes unités.

Après un accident nucléaire la radioactivité est transportée dans l’air sous forme de particules de poussière. Elle peut donc être inspirée et avalée:

  • Le panache nucléaire passe et ensuite "seules" les particules retombées par terre rayonnent,
  • Les particules radioactives ne pénètrent quasi pas dans des pièces avec fenêtres et portes fermées,
  • Les rayons Beta et Alpha sont arrêtés à 100% par fenêtres et murs; les murs en béton arrêtent jusqu’à 85% des rayons Gamma.